• Imprimer

Sous-officier des sports équestres

Sous-officier des sports équestres, c’est participer à l’enseignement de la pratique de l'équitation aux militaires et former les chevaux des sections équestres militaires aux sein de régiments ou de formations. Les missions varient selon la spécialité : équitation, maréchalerie ou cavalier de manège.

Présentation de l'armée de terre

L’armée de Terre est composée de 110 000 militaires, hommes et femmes, servant au sein de régiments, états-majors et organismes d’administration, en France métropolitaine et outre-mer. L’engagement opérationnel est la seule finalité de l’armée de Terre.

L’armée de Terre recrute 10 000 militaires par an, pour exercer le métier de soldat, au-travers de plus de 100 emplois déclinés en près de 300 fonctions. Tout soldat est un combattant en même temps qu’un spécialiste. Qualifié ou pas, il vous faudra apprendre le métier de soldat mais aussi de cadre. On ne naît pas soldat, on le devient.

Le parcours professionnel hors du commun que l’armée de Terre propose, s’articule autour du triptyque recrutement – formation – reconversion.

S'engager comme

Sous-officier des sports équestres, c’est participer à l’enseignement de la pratique de l'équitation aux militaires et former les chevaux des sections équestres militaires aux sein de régiments ou de formations. Les missions varient selon la spécialité : équitation, maréchalerie ou cavalier de manège.

Vos missions

Après vos formations initiale et de sous-officier des sports équestres, vous exercez dans votre régiment ou organisme d’affectation des responsabilités humaines et techniques dans le domaine de l’équitation militaire dans le cadre de l’entrainement physique militaire et sportif (EMPS). Spécialiste EMPS option équitation, vous contribuez au fonctionnement et à la mise en œuvre des moyens de la section équestre de votre  formation d’appartenance.

En qualité de sous-maître de manège vous êtes investi de responsabilités de commandement et de formation : pédagogie, dressage des chevaux, encadrement du personnel, commandes de matériel et d’aliments… Vous pouvez aussi tenir les fonctions de sous-maître de forge ainsi que de sous-chef d’écurie et être respectivement responsable du ferrage des chevaux et de la tenue d’une écurie.

Vous participez à la promotion de votre unité et de l'armée de Terre par la participation à diverses compétitions nationales et internationales. Vous dirigez les aide-cavaliers, garçons d'écurie  et spécialistes équestres  placé sous vos ordres. Vous êtes amené à partir en mission voire éventuellement  en opération extérieure (OPEX). Vous développez vos savoir-faire techniques ainsi que votre condition physique afin de vous perfectionner  et assurer la mise à jour des connaissances théoriques et pratiques dans le domaine de l’équitation dans le cadre de l’EPMS.

Profil recherché

Dynamisme, esprit d’équipe, bonne condition physique, sens de l’organisation, sens pédagogique, sont des qualités que l’armée de Terre attend de vous pour être sous-officier des sports équestres :   

  •  H/F entre 17,5 et moins de 25 ans de nationalité française, en règle avec les droits civiques français ;
  •  Diplômé(e)s type BAC (obligatoire).
  • Etre titulaire du Galop 7

 

Type de contrat / Statut / Rémunération

  • Contrat à durée déterminée de 5 ans renouvelable ;
  • Engagé volontaire sous-officier (EVSO), sergent au bout de 8 mois (effet rétroactif à partir du 5éme mois), évolution en grade dans le cadre d’un parcours professionnel clair et lisible ;
  • Rémunération de 1450 euros nets par mois (logé en bâtiments cadres célibataires, nourri lors du service en régiment) pour un(e) célibataire sans enfant, lors du premier contrat.

Formation / Évolution / Reconversion

  • Formation initiale de 8 mois à l’Ecole nationale des sous-officiers d’active (ENSOA) à Saint-Maixent pour acquérir les bases du métier de soldat et de chef de groupe ;
  • Formation spécialisée de 7 mois en qualité de sous-officier des sports équestres, au centre des sports équestres militaires (CSEM) à Fontainebleau ;
  • Affectation possible  dans des unités à environnement aéroporté (sous réserve d’avis médical) ;
  • Evolution tout au long du parcours : montée en grade, acquisition de nouvelles qualifications, possibilité de réorientation, acquisition d’un savoir-être valable pour la vie en sus des savoir-faire ;
  • Formation d’adaptation ou aide de l’armée de Terre à la reconversion possible à compter de 4 ans de service.

 

Les régiments où exercer cet emploi