• 2018-01-16-site-eleves-sousoff.jpg

16.01.18

Saviez-vous qu’on ne reste pas forcément militaire du rang ? Il est en effet possible de passer par une voie interne pour devenir sous-officier.

Première étape : la candidature

Le recrutement pour devenir sous-officier de l’armée de Terre est ouvert sans condition d’âge aux soldats, caporaux et caporaux-chefs sous contrat.

Le candidat doit être détenteur du Certificat Militaire Élémentaire ainsi que du Certificat Technique Élémentaire pour pouvoir postuler au recrutement semi-direct.

Une fois les deux certificats en poche, le candidat s’il est bien noté peut postuler. L’initiative peut également venir de ses supérieurs qui considèrent que le candidat mérite cette prise de grade, de responsabilités et qu’il remplit les conditions nécessaires. Le candidat ne peut postuler au recrutement interne qu’à certaines périodes précises de sa carrière :

- Le recrutement semi-direct : il a lieu entre la 2e et la 9e année de service. Une fois sélectionné, le candidat devra se présenter aux épreuves d’accès à l’école nationale des sous-officiers d’active. Si l’intéressé réussit les épreuves, il pourra alors intégrer l’école.
- Le recrutement sous-officiers rang : il a lieu entre la 13e et la 15e année et par mesure dérogatoire jusqu’à la 17e année de service. Il n’y a pas d’épreuves de sélection lorsque l’on passe par ce système, le candidat est pris sur dossier. Une fois le dossier accepté, le militaire du rang passe sous-officier directement.

Deuxième étape : l’épreuve du recrutement semi-direct

Le candidat en est maintenant aux épreuves de sélection. Il s’apprête à passer les tests pour rentrer à l’ENSOA, l’École Nationale des Sous-Officiers d’Active aussi connue sous le nom de « Saint-Maixent » car l’école se situe à Saint-Maixent-l’École (dépt 79). Ce concours se divise en deux parties :
- Une partie d’épreuves sportives : parcours d’obstacles, natation, montée de cordes, course à pied, etc. L’abandon de l’une de ces épreuves ou l’obtention d’une notre inférieure à 10 est éliminatoire.
- Une partie d’épreuves écrites : mathématiques, français, histoire, géographie et culture militaire.

Ce recrutement est donc accessible aux candidats qui ont entre deux et neuf années de service.
Il existe aussi un recrutement au titre de l’EMHM, l’École Militaire de Haute Montagne, mais qui est uniquement pour les spécialistes des milieux montagneux.

Troisième étape : après l’admission

Une fois admis à l’ENSOA, le candidat suivra une formation générale de quatre mois. Cette formation enseigne « la culture militaire », la vie sur le terrain, la rusticité, l’anglais, l’aguerrissement, les valeurs de notre institution, etc. À la fin de ces quatre mois, il passera un examen (certificat militaire du 1er degré) qui reprendra toutes les notions acquises pendant la formation. La réussite de cet examen validera sa formation et lui permettra d’obtenir son 1er galon de sous-officier : Sergent.