• 2017-02-14-site.jpg

14.02.17

Vous avez sûrement déjà remarqué cet hélicoptère rouge et jaune dans le ciel ? Et bien oui, c'est bien la sécurité civile dont il s'agit ! Parmi les acteurs figurent les sapeurs-pompiers, les militaires des unités d'instruction et d'intervention, les pilotes d'avions et d'hélicoptères ainsi que les démineurs. Pour eux, une seule vocation : la sauvegarde des personnes, des biens et de l'environnement.

Au sein de la sécurité civile, il existe un volet militaire composé de 1400 hommes et femmes répartis dans les Unités d'Instruction et d'Intervention de la Sécurité Civile (UIISC). Elles sont capables d’intervenir partout en France et dans le monde entier. Elles sont opérationnelles 7jours/7 et 24h/24, en temps de paix comme de guerre.

Les militaires de la sécurité civile sont déployés en particulier lors de catastrophes naturelles tel que les feux de forêts, séisme, cyclone, inondation, pollution chimique, etc. Ils sont entraînés pour rechercher des personnes ensevelies. Ils peuvent aussi intervenir pour de l'aide humanitaire, des interventions médicalisées et participent à des missions de prévention. En France, on trouve trois unités :

L’unité d'instruction et d'intervention de la Sécurité civile n° 1, basée à Nogent-le-Rotrou (28) et l’unité d'instruction et d'intervention de la Sécurité civile n° 7, basée à Brignoles (83).  Ces deux unités sont identiques dans leurs formats opérationnels et capables de répondre en permanence à l’ensemble de leurs  missions (risque naturel, technologique et sanitaire).

L’unité d'instruction et d'intervention de la Sécurité civile n° 5, basée à Corte (2B). Son engagement opérationnel majeur est la lutte contre les feux de forêts avec la mise en place du dispositif GOLFF Corse (Groupement Organique de Lutte contre les Feux de Forêts en Corse). 

L’engagement dans la sécurité civile se fait comme un engagement classique dans l’armée. Il suffit de vous rendre dans le centre de recrutement (CIRFA) le plus proche de chez vous et d’y monter un dossier de candidature. Pour rejoindre l’une des trois unités militaires, il faut être de nationalité française, posséder un casier vierge, avoir au minimum 18 ans et moins de 26 ans et être titulaire d’un BEPC/ CAP /BEP/BAC… peu importe la spécialité.

Au sein de la sécurité civile, il existe un volet militaire composé de 1400 hommes et femmes répartis dans les Unités d'Instruction et d'Intervention de la Sécurité Civile (UIISC). Elles sont capables d’intervenir partout en France et dans le monde entier. Elles sont opérationnelles 7jours/7 et 24h/24, en temps de paix comme de guerre.

Les militaires de la sécurité civile sont déployés en particulier lors de catastrophes naturelles tel que les feux de forêts, séisme, cyclone, inondation, pollution chimique, etc. Ils sont entraînés pour rechercher des personnes ensevelies. Ils peuvent aussi intervenir pour de l'aide humanitaire, des interventions médicalisées et participent à des missions de prévention. En France, on trouve trois unités :

L’unité d'instruction et d'intervention de la Sécurité civile n° 1, basée à Nogent-le-Rotrou (28) et l’unité d'instruction et d'intervention de la Sécurité civile n° 7, basée à Brignoles (83).  Ces deux unités sont identiques dans leurs formats opérationnels et capables de répondre en permanence à l’ensemble de leurs  missions (risque naturel, technologique et sanitaire).

L’unité d'instruction et d'intervention de la Sécurité civile n° 5, basée à Corte (2B). Son engagement opérationnel majeur est la lutte contre les feux de forêts avec la mise en place du dispositif GOLFF Corse (Groupement Organique de Lutte contre les Feux de Forêts en Corse). 

L’engagement dans la sécurité civile se fait comme un engagement classique dans l’armée. Il suffit de vous rendre dans le centre de recrutement (CIRFA) le plus proche de chez vous et d’y monter un dossier de candidature. Pour rejoindre l’une des trois unités militaires, il faut être de nationalité française, posséder un casier vierge, avoir au minimum 18 ans et moins de 26 ans et être titulaire d’un BEPC/ CAP /BEP/BAC… peu importe la spécialité.

Les Formations Militaires de la Sécurité Civile (ForMiSC) forment au métier de sapeur-sauveteur. Au cours des quatre premiers mois de la formation initiale, les futurs engagés passent des qualifications pour devenir secouriste (PSE1, PSE2), combattre les feux (FDF1), appréhender les risques chimiques et radiologiques (CHIM1 et RAD1), et travailler sur un tremblement de terre (SDE1). Une formation militaire vient en complément.