• Secours à la population

09.01.18

En cas de catastrophe naturelle ou de sinistre important, l’armée de Terre peut être envoyée en renfort pour porter secours aux populations. Ces secouristes de l’extrême participent à différents types de missions afin d’aider les personnes sinistrées.

Qui est envoyé en mission de secours à la population ?

Tout dépend du type mission. Des compétences spécifiques peuvent être en effet requises s’il s’agit d’une catastrophe naturelle, d’une épidémie, d’un incendie, d’un incident nucléaire, etc. Par exemple, pour l’opération Irma, un grand nombre de soldats de différentes spécialités a été déployé aux Antilles.

L’opération IRMA 2017

En septembre dernier, l’Ouragan Irma (de catégorie 5) a ravagé les îles de Saint-Martin et SaintBarthélemy. Afin de porter secours à la population locale, 1700 soldats ont été engagés dans l’Opération Irma. Leur objectif ? Secourir, sécuriser, assister. Des soldats du génie ainsi que du matériel, des vivres et des hélicoptères ont aussi traversé les mers pour prêter main-forte aux victimes de l’ouragan. Ces soldats ont eu pour rôle de reconstruire l’île et d’aider au rétablissement rapide de la vie courante. Dans le cas de l’ouragan IRMA, ce sont principalement des soldats de l’arme du génie qui ont participé à l’opération : sapeurs-pompiers de Paris, régiments de génie, unités d’instruction et d’intervention de la sécurité civile, mais aussi des régiments n’appartenant pas au génie, tous ont mis leurs compétences au service de leur pays et dans ce cas précis, au service de la population de l’île.

Mais c’est quoi le génie ?

Le génie est l’une des armes de l’armée de Terre (infanterie, cavalerie, artillerie, génie…). Elle se distingue par ses trois composantes complémentaires : le combat (déminage, franchissement, interventions en milieu subaquatique, mobilité…), l’infrastructure (ingénierie militaire, construction, réseaux…) et la sécurité (aides aux populations, interventions suite à une catastrophe naturelle, déblaiement, reconstruction…). Mais l’armée de Terre n’intervient pas qu’en cas de catastrophe naturelle, puisqu’elle peut également venir en aide aux pays victimes d’épidémies comme certains pays d’Afrique qui ont été victimes d’Ebola

EBOLA 2015

Lors de la propagation du virus Ebola en Afrique, l’armée de Terre est venue offrir ses services afin de limiter la propagation de l’épidémie. Le 2e régiment de Dragons, dont la spécialité au sein des armées françaises est l’intervention face aux dangers nucléaires, radiologiques, biologiques et chimiques, s’est installé à Conakry en Guinée, aux côtés d’unités d’instruction et d’intervention de la sécurité civile et de médecins du service de santé des armées. Avec des conditions difficiles et des équipements particulièrement inconfortables (chaleur, combinaison intégrale pour limiter les risques de contraction du virus…), les soldats de l’armée de Terre ont prodigué des soins à un grand nombre de malades grâce à ce déploiement.

À chaque situation extrême, une aide militaire peut être fournie. La mission première du soldat est le combat et la défense de son pays, mais il peut être appelé à apporter cette aide complémentaire essentielle à la survie de certaines populations. Guinée, Saint-Martin, Fukushima, Haïti, lorsqu’elles n’interviennent pas sur le territoire de la métropole, ces unités de sauvetage et de protection sont envoyées en mission partout dans le monde pour limiter au maximum les dégâts et rétablir l’équilibre.