27.10.17

Etre maman et militaire au sein de l’armée de Terre, ce n’est pas incompatible. L’Armée française est la quatrième armée la plus féminisée au monde. Et si, dans les esprits, le milieu est encore très associé aux hommes, dans la pratique les mentalités ont beaucoup évolué : le recrutement des femmes militaires progresse, et nombre d’entre elles occupent des postes à responsabilité. Mais qu’en est-il du congé maternité, est-il un frein au parcours professionnel des femmes au sein de l’armée ? Témoignage de l’adjudant Elodie qui est aussi maman de deux enfants. 

Ma hiérarchie va-t-elle bien accueillir l’annonce de ma grossesse ? Mon congé maternité puis l’arrivée de mon enfant seront-ils un obstacle au bon déroulé de mon parcours professionnel ? Voici quelques-unes des multiples questions que peuvent se poser les femmes qui travaillent, et notamment les femmes militaires. On pourrait spontanément penser qu’avoir un enfant est incompatible avec une carrière au sein de l’armée. Fort heureusement, ce n’est pas le cas ! Le congé maternité, sa préparation, ainsi que la réintégration sont des étapes qui se déroulent de manière sereine. L’adjudant Elodie, mère de deux enfants, explique ainsi que sa hiérarchie a très bien réagi lorsqu’elle a annoncé qu’elle attendait un heureux événement, et qu’elle a pu mettre en place des aménagements pour vivre au mieux sa grossesse. à la fin de ses dix semaines de congé maternité, elle a choisi de prendre un congé parental de six mois, avant de réintégrer son régiment. Aujourd’hui, Elodie constate que ses interruptions d’activité n’ont pas été un frein à sa progression professionnelle dans l’armée puisqu’elle a pu évoluer et acquérir des responsabilités après ses deux grossesses.

 

Vous l’avez compris, le congé maternité n’est pas un frein à la carrière des femmes militaires, qui sont des militaires comme les autres : elles sont, avant tout, soldats !