• 2017-05_fourreau_site.jpg

16.06.17

Les épaules d’un militaire nous en disent beaucoup sur sa vie et son parcours dans l’armée ! Retour sur les  basiques pour les futurs soldats qui nous lisent ! 

Quand on commence à s’intéresser à l’armée de Terre, voir qu’on envisage un jour d’intégrer ses rangs, on peut être intimidé par la richesse de ce milieu aux traditions centenaires. Heureusement vous avez un allié de taille : le fourreau ! Sur les épaules de chaque militaire il vous indique le grade et l’arme de la personne en face de vous, une précision qui peut être bien utile : visite guidée.

Etape 1 – Reconnaître le  grade

C’est sans doute la première information à prendre en compte : vous ne voudriez pas manquer de respect à un colonel ! Les grades sont répartis en trois corps : les militaires du rang, les sous-officiers et les officiers. A chaque grade correspond un galon qui vous montre à qui vous avez affaire. Rassurez-vous on finit vite par s’y retrouver mais au cas où, voici une liste qui vous servira d’antisèche.

2017-05_grades_site_1.jpg
2017-05_grades_site_2.jpg

Etape 2 – Reconnaître l’arme

L’armée de Terre française est divisée en armes. Chaque arme possède son insigne distinctif qui vous permettra de mieux connaître le militaire en face de vous : travaille-t-il dans les transmissions, dans l’infanterie, dans l’artillerie ?

fichier_3.jpg

Et si vraiment vous n’êtes pas sûr de vous, regardez la couleur ! Pour les militaires du rang et les sous-officiers la couleur correspond à l’arme : bleu dans les transmissions, rouge pour l’infanterie, vert pour la cavalerie !

Etape 3 – Reconnaître l’ancienneté

Si vous avez en face de vous un militaire du rang ou un sous-officier (jusqu’au grade de sergent-chef), le nombre de traits en bas de son fourreau vous donne une indication précieuse sur son ancienneté au sein de l’armée, chaque trait correspondant à 5 ans de service !

Maintenant que vous savez tout, que pouvez-vous nous dire du fourreau du soldat Elvis ?

 

...

Réponse : Elvis est brigadier-chef dans la cavalerie, c’est donc un militaire du rang. Il a 15 ans d’ancienneté dans l’armée de Terre. Les plus futés d’entre vous aurons vu juste : il est cavalier, certes, mais issu du 4e régiment de chasseurs de Gap ! C’est pourquoi il ne faudra pas être surpris si vous le croisez arborant la fameuse tarte des chasseurs-alpins !