• 2017-01-03-site.jpg

02.01.17

Chaque année, le personnel militaire de l'armée de Terre doit effectuer ce qu'on appelle communément les tests CCPM (Contrôle de la Condition Physique du Militaire). Ce contrôle a pour objectif de les inciter à s’entraîner et à progresser par l’instauration d’épreuves notées. L’enjeu est de taille : la réussite aux épreuves influe sur la carrière du militaire (affectation, montée en grade, demande de mutation etc).

 

Le CCPM est composé de deux modules :

  • Le Contrôle de la Condition Physique Générale (CCPG), commun à l’ensemble des corps d’armées et obligatoire.

  • Le Contrôle de la Condition Physique Spécifique (CCPS), facultatif et laissé à l’initiative des armées, de la gendarmerie et des services communs.

Lorsque vous serez affecté dans votre unité, vous devrez effectuer les tests CCPM qui évaluent votre niveau de condition physique correspondant à votre catégorie d’emploi.

  • Poste A : Métiers nécessitant un niveau supérieur de condition physique générale dans le cadre opérationnel.

  • Poste B : Métiers nécessitant une bonne condition physique générale dans le cadre opérationnel.

  • Poste C : Métiers nécessitant un niveau de condition physique générale compatible avec le métier des armes.

Le Contrôle de la Condition Physique Générale (CCPG)

 

Trois aptitudes physiques sont retenues comme base du CCPG : 

- L’endurance cardio-respiratoire (ECR)

- L’aisance aquatique (AA) 

- La capacité musculaire générale (CMG).

    À chaque aptitude correspond un ou plusieurs tests possibles. Par exemple, on peut trouver comme disciplines la marche-course, la natation, ou encore le test cooper. Ce sont les forces armées qui fixent elles-mêmes, dans leur texte d’application, la ou les épreuves à privilégier. Les barèmes diffèrent selon l’âge et le sexe. Chaque épreuve est noté sur 20 points, soit un total de 60 points pour l’évaluation des trois aptitudes du CCPG.

    Évidemment, les tests du CCPM sont effectués uniquement par des militaires médicalement aptes au service. À ce titre, le contrôle individuel en tant que jeunes recrues, quelle que soit votre catégorie d’emploi, vous sera rendu obligatoire à partir de la deuxième année de service.

    L’ordre et la fréquence de réalisation des épreuves (CCPG et CCPS) sont laissés à l’initiative des commandants de formation.