10.11.17

Il existe un grand nombre de métiers dans l’armée de Terre et celui de maitre-chien est clairement un de nos métiers d’avenir. Ces soldats sont régulièrement envoyés sur les théâtres d’opérations extérieures ce qui nécessite d’en recruter de nouveaux régulièrement. Célia éclaircitpour vous son métier.

 

Est-ce qu’on est amené à travailler à l’étranger ? Doit-on déjà avoir eu un chien ? Avec quel genre de chien pouvons-nous travailler ? Célia revient sur toutes ces questions que les jeunes peuvent se poser sur ce métier de l’armée. Le caporal Célia s’occupe de son chien depuis 2 ans et dispose avec lui d’une vraie complicité qui lui permet de mener ses missions en toute confiance.

Il existe un grand nombre de métiers dans l’armée de Terre et celui de maitre-chien est clairement un de nos métiers d’avenir. Ces soldats sont régulièrement envoyés sur les théâtres d’opérations extérieures ce qui nécessite d’en recruter de nouveaux régulièrement. Célia éclaircitpour vous son métier.

Est-ce qu’on est amené à travailler à l’étranger ? Doit-on déjà avoir eu un chien ? Avec quel genre de chien pouvons-nous travailler ? Célia revient sur toutes ces questions que les jeunes peuvent se poser sur ce métier de l’armée. Le caporal Célia s’occupe de son chien depuis 2 ans et dispose avec lui d’une vraie complicité qui lui permet de mener ses missions en toute confiance.

Le métier de maitre-chien est le seul métier de l’armée de Terre qui fournit à ses soldats une arme vivante c’est pourquoi il est primordial de créer un lien étroit avec son animal, un animal que le soldat conservera tout au long de sa carrière. Il devra l’éduquer et pourra, une fois son contrat terminé et quand le chien aura dépassé son temps de service, le récupérer à titre personnel.

Rattaché au 132e bataillon cynophile de l’armée de Terre, Célia et son chien, sont en auto-relève ce qui les amène à partir régulièrement en Opex (opérations extérieures) afin de soutenir les troupes sur le terrain. Enfin, les reconversions dans le civil sont importantes autant dans la gendarmerie que dans la Police ou dans le secteur privé. Une raison de plus qui en fait un réel métier d’avenir.

Le métier de maitre-chien est le seul métier de l’armée de Terre qui fournit à ses soldats une arme vivante c’est pourquoi il est primordial de créer un lien étroit avec son animal, un animal que le soldat conservera tout au long de sa carrière. Il devra l’éduquer et pourra, une fois son contrat terminé et quand le chien aura dépassé son temps de service, le récupérer à titre personnel.

Rattaché au 132e bataillon cynophile de l’armée de Terre, Célia et son chien, sont en auto-relève ce qui les amène à partir régulièrement en Opex (opérations extérieures) afin de soutenir les troupes sur le terrain. Enfin, les reconversions dans le civil sont importantes autant dans la gendarmerie que dans la Police ou dans le secteur privé. Une raison de plus qui en fait un réel métier d’avenir.