• 2017-05-24-site.jpg

24.05.17

À la recherche d’un emploi d’avenir, vous souhaitez vous engager dans le domaine des renseignements, là où vous trouverez des métiers de l’armée de Terre à forte valeur ajoutée. Afin de vous familiariser avec ce domaine nous vous proposons le top 9 des expressions utilisées par les forces de renseignements !

1.    Capteur : il s’agit de celui qui recueille le renseignement. Il peut être technique (récepteurs électromagnétique, optique, radar) ou humain. Par extension, on désignera par « capteur humain » une personne qui détecte des objets ou des activités, par l'usage direct de ses sens ou par l'intermédiaire d'équipements techniques légers dont il a un contrôle immédiat.

2.    Les équipiers de la PRP : ce sont des éclaireurs. Ils se rendent derrière les lignes ennemies à bord de véhicule de reconnaissance, pour effectuer du repérage, surveiller et récolter des informations

3.    Les yeux de la force : se dit des dronistes et des analystes (les « ROIM »). Ils interprètent les images prises par les avions, drones, caméras pour localiser, identifier, caractériser les objectifs présents dans la zone. 

4.    Les oreilles de la force : se dit des régiments « guerre électronique » qui interceptent et analysent les signaux, recherchent, écoutent, interceptent, localisent et enregistrent l’ennemi en opération.

5.    « Pas de trans, pas de rens » : le renseignement n'a de valeur que s'il est accessible à ceux qui en ont besoin. Donc pour garantir la communication, le système d'échange et de commandement doit être « accessible ». Un renseignement transmis trop tard est inutile…

6.    « Pas de rens, pas de chance » : le renseignement a pour but de garantir l'autonomie d'appréciation et de décision à tous les niveaux et d’aider à gagner la bataille.