• 2018-03-13-site-arme-blindee-cavalerie.jpg

12.03.18

  • Qu’est-ce que la cavalerie ?

L'arme blindée cavalerie (ABC) trouve principalement ses racines dans l'histoire des troupes à cheval. Aujourd'hui l'ABC est l'arme des troupes motorisées et blindées de l'armée de Terre. Ses régiments véhiculent les savoir-être et les savoir-faire du cavalier : audace, intelligence de situation, vitesse d'exécution, panache et fierté de servir. Au cœur du combat interarmes, l'ABC réussit l'équilibre de la tradition et de la modernité.

 

Comment intègre-t-on l’école de cavalerie ?

On peut intégrer l’école de cavalerie de deux façons différentes :

- En tant que sous-officier : après avoir suivi la formation initiale de sous-officier à Saint-Maixent, on peut rentrer à l’école de cavalerie. À la sortie de l’école, on est chef de char, chef de patrouille ou chef d’engin blindé.

- En tant qu’officier : après avoir suivi la formation initiale d’officier à Coëtquidan et selon son classement, on peut intégrer l’école de cavalerie. À la sortie de l’école, on est chef de peloton (lieutenant). Une fois capitaine, il est par la suite possible de devenir « commandant d’escadron » en suivant le CFCU (cours de formation des commandants d’unité).

Quel profil pour cette formation ?

Pour faire l’école de cavalerie, il faut être déterminé, autonome, débrouillard, réactif, sportif, minutieux et avoir l’esprit d’équipe. Ces qualités peuvent également être développées ou consolidées pendant la formation. Il faut également aimer l’action, la mêlée, et être prêt à partir en opérations extérieures.

Qu’est-ce qu’on apprend à l’école de cavalerie ?

L’école de cavalerie existe depuis 1824 et bien qu’elle ait changé de nom à plusieurs reprises, ses traditions, elles, demeurent inchangées. Cette école a donc pour objectif de former les cadres des unités blindées : commandant d’escadron, chef de peloton, chef de char, de patrouille ou d’engin blindé. Les formations dispensées sont spécifiques à toutes les fonctions au sein d’un équipage de char. Non seulement les jeunes sous-officiers et officiers apprennent la manœuvre de véhicules blindés, mais ils apprennent également à tirer. Il ne faut effectivement pas oublier que la cavalerie est une arme de mêlée : les chars et véhicules de combat sont équipés de canons qui leur permettent d’engager un combat ou de se défendre en cas d’attaque. Un entraînement au tir est donc essentiel aux apprenants pour comprendre et maîtriser les outils mis à leur disposition.

Les officiers, comme les sous-officiers à leur niveau, sont de futurs chefs militaires qui reçoivent une instruction orientée vers l’apprentissage de savoir-faire opérationnels spécifiques au combat embarqué. Il s’agit de cultiver chez ces jeunes cadres les savoir-être indispensables à l’exercice du commandement en toute situation ainsi qu’au développement des compétences d’instructeur.

 

Quelles sont les différentes spécialités de l’Arme Blindé Cavalerie?

Pilotes engins blindés (à roues ou chenillés), opérateurs tourelle, cavaliers portés… À ces missions spécifiques s’ajoutent bien-entendu toutes les fonctions de soutien : mécanicien (moteur et armement), conducteur poids-lourd, secrétaire, etc… La vocation de l’école de cavalerie reste quant à elle la formation des chefs de char, de patrouille ou d’engin blindé, de peloton et d’escadron.

 

Pourquoi choisir la cavalerie ?

La cavalerie est une arme de mêlée. Choisir la cavalerie, c’est choisir l’action et sûrement de nombreux départs en OPEX. C’est une arme rapide, qui va toujours plus loin et dont la puissance de feu est impressionnante. À la pointe de la technologie, la cavalerie est une arme riche de traditions et d’histoire qui transmet un héritage glorieux à ceux qui la représentent. Ses missions sont extrêmement variées : renseignement, éclairage, combat anti-char, appui etc…

Toute personne qui s’engage dans la cavalerie a accès à de nombreuses spécialités et de larges perspectives d’évolution. La polyvalence est d’ailleurs une qualité primordiale chez un cavalier, car il lui est possible de pratiquer plusieurs métiers au cours de sa carrière.

Si vous avez le goût de l’action et de l’aventure, la volonté de vous dépasser et l’esprit d’équipe, si vous savez être autonome et possédez un véritable intérêt pour les nouvelles technologies, la cavalerie est faite pour vous.

 

Plus d’informations sur les régiments de cavalerie en cliquant ici.