• 2017-01-31-site.jpg

Le quotidien des soldats est encadré par des règles de vie et de discipline communes, tout en laissant une place à la vie personnelle.

Une journée type 

La journée en régiment est principalement consacrée à être formé au métier de soldat ainsi qu’à sa spécialité, et à mettre en pratique ces apprentissages à travers l’entraînement et l’exercice de son emploi. Les activités sportives et l’entretien du matériel prennent une place importante, l’objectif étant d’être opérationnel à tout moment.

  • 6h00 : réveil
  • 6h10 : entretien des locaux
  • 6h45 : petit déjeuner
  • 7h45 : rassemblement compagnie (ordres pour la journée)
  • 8h00 : séance de sport
  • 9h30 : cours théoriques sur le maniement des armes (montage, démontage, règles de sécurité…)
  • 10h15 : entraînement au maniement des armes
  • 12h00 : repas sur place
  • 13h30 : rassemblement compagnie (point sur la matinée et programme de l’après-midi)
  • 13h45 : entretien du matériel
  • 14h30 : cours théoriques topographiques (savoir lire une carte, se servir d’une boussole, s’orienter et se déplacer.)
  • 15h30 : entraînement avec mise en pratique des connaissances topographiques
  • 17h30 : rassemblement compagnie (point sur l’après-midi et programme du lendemain.)

L’uniforme 

Un soldat est toujours en uniforme pendant les heures de service. Il varie en fonction des activités : du treillis de travail au treillis de combat en passant par la tenue de sport, le militaire adapte sa tenue à la situation.

L’armée de Terre fournit toutes les tenues nécessaires à chaque soldat, sous-vêtements et casque lourd compris. Elles lui sont remises dans son « paquetage », lors de son arrivée dans l’armée.

En dehors de ses heures de travail, le soldat quitte l’uniforme pour retrouver ses habits civils.

À noter que les accessoires (bijoux,…), ne sont pas autorisés hormis les montres et les alliances.

La coupe de cheveux

La coupe de cheveux d’un soldat doit avoir un aspect net et soigné qui permette le port de la coiffure (béret, képi, casque). Il n’est pas nécessaire d’avoir le crâne rasé. Pour les femmes les cheveux sont attachés de façon à ne pas toucher le col de la chemise.

L’hébergement gratuit

À son arrivée, le soldat est hébergé gratuitement en régiment. Au bout de 6 mois, il peut choisir de loger dans le civil, avec qui il souhaite, à ses frais.

Cet hébergement gratuit est possible jusqu’au grade de caporal-chef. Il peut ensuite avoir éventuellement accès à un logement à tarif préférentiel dans les logements de la Défense.

Des repas adaptés

L’alimentation des soldats est prévue pour répondre à leurs besoins et participer à leur bonne condition physique. Elle est contrôlée par le service de santé des armées.  En régiment les repas sont pris « à l’ordinaire » (libre-service), tandis que sur le terrain des rations individuelles de combat de 24 heures sont distribuées à moins qu’une « cuisine de campagne » ne soit installée lorsque les conditions le permettent.

Les périodes de vacances

Appelés « permissions », les congés payés sont de 9 semaines, qui, comme dans le civil, peuvent être pris à la convenance du soldat sous réserve de la validation de sa hiérarchie. Seule une alerte – ce qui est peu fréquent – peut le mobiliser à tout moment pour rejoindre sans délai son unité, où qu’il se trouve.

La vie personnelle

En dehors des périodes d’activités de service (journée de travail, gardes, astreintes, manœuvres…), le soldat peut se consacrer à sa vie personnelle.

Seules les missions et opérations requièrent une totale disponibilité du soldat, 7 jours sur 7, 24 heures sur 24.

Déplacements

 

L’ensemble des déplacements à titre professionnel est pris en charge, sans avance de frais.
Pour ses trajets personnels, qui sont à sa charge, le soldat  bénéficie d’une carte de circulation militaire de la SNCF qui lui offre 75 % de réduction sur ses billets de train.